Ikigaï : comment trouver sa voie ? | PrePeers

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation des cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt.

Image de fond de l'article Image de l'article du blog de Prepeers écrit par Inès: Comment l’ikigaï permet de trouver sa voie ?

Comment l’ikigaï permet de trouver sa voie ?

Vous ne connaissez pas encore la méthode ikigaï ? Elle est pourtant incontournable ces derniers temps. Issue d’une philosophie japonaise, elle permettrait de donner un sens à votre vie et plus généralement de trouver sa voie. Décryptage !

Horloge7 minutes de lecture

HorlogePublié le 4/1/2020 2:30:34 PM

Dans la région japonaise d’Okinawa, les habitants sont célèbres pour leur longévité et leur bonne humeur. Leur secret ? Une pratique quotidienne de l’ikigaï. À vos souhaits ! Littéralement, « iki » signifie « vie » et « gaï » signifie « qui vaut la peine ». Bref, vous l’aurez compris, il s’agit d’une discipline pour définir une philosophie qui vous correspond et grâce à laquelle vous vous épanouissez. Okay, c’est sympa tout ça. Mais quel est le rapport avec son orientation et le choix de son futur métier ? Tout un pan de l’ikigaï concerne la relation au travail. Et il faut savoir que les Japonais considèrent le travail comme une potentielle source de plaisir et de développement personnel. 

À ce propos, n’hésitez pas à consulter sur notre blog nos conseils qui vous aideront à identifier le job pour lequel vous êtes fait !

Et pour que le boulot puisse être une source d’épanouissement, il faut que celui-ci soit un point d’équilibre entre :

  • ce que vous aimez faire
  • ce dans quoi vous êtes doué
  • ce dont le monde a besoin
  • ce pour quoi vous voulez être payé

Il est important de comprendre que ces quatre notions sont intrinsèquement liées. Il ne peut y avoir d’équilibre si l’une d’entre elles est privilégiée - ou négligée. L’ikigaï s’avère donc être une technique efficace pour trouver LE métier de vos rêves et s’épanouir dans sa carrière. Celui qui vous apportera le meilleur équilibre entre vie professionnelle et personnelle, mais aussi celui qui fera sens pour vous. Voici donc la démarche décryptée pour enfin découvrir votre vocation.


Les étapes préparatoires

En France, nous percevons habituellement le monde du travail à travers le prisme de la rémunération. Et cela est compréhensible. Dans la société actuelle, l’argent est synonyme de sécurité et de liberté. Pour autant, l’argent ne doit pas guider entièrement vos aspirations futures. Il doit faire partie d’un ensemble de facteurs, d’où l’équilibre ikigaï. Vous devez donc bouleverser totalement votre mode de pensée. En bref, intéressez-vous à vos désirs, à vos compétences et aux débouchés d’un métier avant de penser argent. Ah oui, et une dernière chose avant de commencer la méthode. L’avis des autres ne doit pas interférer dans la recherche de votre ikigaï. Les aspirations et le parcours de vos parents, de vos professeurs, de vos amis… ne correspondent pas forcément aux vôtres. Et c’est important de le comprendre ! 

Maintenant que vous êtes prêt, sortez un carnet et un stylo, car nous allons attaquer.


Comprendre la méthode en 4 étapes

La grande interrogation clé à laquelle vous allez tenter de répondre est la suivante : « Quelle est l’activité qui me permettra d’exprimer tout mon talent via une mission qui me tient à cœur et qui me permet de gagner suffisamment ma vie ? ». Et pour mieux y répondre, voici une méthode concise et efficace en quatre étapes.


1.Ce dans quoi vous êtes doué

Dans cette première étape, nous allons tenter de trouver ensemble ce dans quoi vous êtes doué. Mais attention, il n’est pas question de compétences acquises au fil de vos études. Ici, nous recherchons vos compétences naturelles, celles avec lesquelles vous êtes né. Pour vous donner un exemple, l’Homme naît avec la parole, mais il apprend à former des mots et des phrases avec le temps. L’humain naît avec deux jambes, mais il apprend à marcher par la suite. Nous sommes heureux de vous l’apprendre ! Pour comprendre vos aptitudes naturelles, répondez à cela : « Dans quelles situations avez-vous l’impression d’être naturellement doué ? ». Ce peut être du point de vue personnel ou bien professionnel. Ensuite, reprenez cette liste et catégorisez vos réponses en compétences professionnelles : organisation, esprit de synthèse, flexibilité, adaptabilité, travail d’équipe…


2.Ce que vous aimez faire

Ce deuxième exercice est un peu plus long que le premier. Il consiste à déterminer votre passion. En clair, connaître les tâches qui vous procurent une telle sensation de bonheur que vous en oubliez le temps. Par exemple, obtenir des clients via le démarchage sur les réseaux sociaux ou alors réaliser des plannings. Pour déterminer ces moments suspendus, nous vous conseillons de tenir un journal de bord durant un mois. Chaque soir, vous y noterez alors les activités que vous avez apprécié faire et qui vous ont fait perdre la notion du temps. PS : réservez une case dans votre journal pour noter toutes les choses qui ont attisé votre curiosité au cours de la journée. Ce peut être quelque chose que vous avez lu, vu ou entendu. Bref, tout ce qui a créé une vibration en vous. 


3.Ce dont le monde a besoin

C’est prouvé ! Aider son prochain est une source de bonheur. Vous n’en êtes peut-être pas conscient, mais chaque métier sert les intérêts de quelqu’un. Généralement, on saisit bien la nécessité des médecins, des avocats ou encore des pompiers pour la société. Pourtant, les architectes, les consultants marketing, les professeurs particuliers… ont, eux aussi, quelque chose à apporter. Il suffit de trouver ce que vous avez envie de partager et les personnes que vous avez envie d’aider. La première question à vous poser pour trouver votre mission altruiste est la suivante : « Quelle période avez-vous envie de changer ? ».

Eh oui, car les métiers touchent soit au :

  • Passé (comprendre le passé et/ou le réparer) : environnement, archéologie, histoire de l’art…
  • Présent (apporter de l’aide à ceux qui en ont besoin aujourd’hui) : communication, médecine, droit…
  • Futur (créer l’avenir et faire évoluer les choses) : enseignement, éducation, recherche scientifique, innovation…

Répondez ensuite à cette deuxième question : « Qui avez-vous envie d’aider ? ». Plusieurs êtres ont besoin d’aide, à vous de trouver ceux pour lesquels vous avez le plus d’empathie :

  • les hommes : bébés, enfants, adolescents, adultes, seniors ?
  • les animaux : domestiques, sauvages, en voie de disparition ?
  • la nature : réchauffement climatique, déforestation, plantes botaniques ?

Cette mission altruiste est intrinsèquement liée à la notion de débouchés. Si les postes à pourvoir sont nombreux, c’est sans doute que les besoins sont plus importants.


4.Ce pour quoi vous voulez être payé

La notion d’argent permet de rajouter du concret à une vision idéalisée de votre futur emploi. Car oui, sans argent, il s’avère compliqué de vivre et de bien vivre. Ce salaire dépendra alors de votre niveau d’études, de votre temps de travail et de votre train de vie. En effet, à Paris, la vie coûte bien plus chère que dans certaines campagnes françaises. Et il va donc de soi de viser un salaire plus élevé. Cela correspond également à vos envies : une vie luxueuse ou une vie plus simple. Il faut aussi avoir en tête que le salariat n’est pas l’unique schéma professionnel. L’entrepreneuriat est de plus en plus apprécié. Et l’explosion des freelances en France s’accentuera en 2030.


En conclusion

Cette approche japonaise est idéale pour trouver votre voie professionnelle. Mais la question ultime, celle à 1 million qui vous fera dire « C’est ça que je veux faire ! » est bien la suivante : « Que souhaitez-vous que les gens retiennent de votre passage sur Terre ? ». Okay, ça peut sembler un peu morbide. Mais en réalité, la question est particulièrement efficace. Voulez-vous qu’on se rappelle de vous pour votre générosité ? Par exemple : « il aimait aider les personnes autour de lui ». Pour vos trouvailles ? Par exemple : « il a réussi à créer une application qui a changé des vies ». Ou bien pour votre humour ? Par exemple : « il apportait de la joie de vivre ». À vous de nous le dire !

Pour aller au bout de l’accompagnement, nous avons rédigé un article qui va vous permettre de renforcer la confiance que vous avez en vous.

photo de profil

Article écrit par Inès

Lire d'autres articles écrits par Inès

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !

Articles similaires

Paroles d’étudiantes : comment réussir en PACES ?

Être médecin, c'est une vocation. Passage obligé par la PACES : dur labeur, stress, apprentissage par cœur, concours ... La 1ère année de médecine fait peur aux étudiants ! Quels conseils pour réussir en PACES ?

  • 9 mn de lecture
Lire l'article

Travailler en freelance : les 7 idées reçues

Quel indépendant n’a jamais eu droit à des phrases telles que : « C'est facile pour toi ! Tu fais ce que tu veux ! » ? En réalité, l'environnement du freelancing est encore difficile à décrypter pour la majorité des Français. Comment bien comprendre cet univers ?

  • 7 mn de lecture
Lire l'article

Comment réussir son entretien d’embauche ?

Se vendre, paraître sous son meilleur jour... Réussir son entretien d'embauche c'est correspondre au poste et à l'entreprise, mais c'est aussi une affaire de feeling ! Comment réussir son entretien d’embauche ?

  • 14 mn de lecture
Lire l'article