Talent Acquisition Manager, quel est son rôle ? | PrePeers

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation des cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt.

Image de fond de l'article Image de l'article du blog de Prepeers écrit par Marianne: Quel est le rôle du Talent Acquisition Manager dans l'entreprise ?

Quel est le rôle du Talent Acquisition Manager dans l'entreprise ?

Ce « chasseur de tête » utilise tous les leviers qui sont à sa disposition pour détecter et séduire les meilleurs talents. Comment devenir Talent Acquisition Manager ? Quel est son quotidien ?

Horloge6 minutes de lecture

HorlogePublié le 1/31/2020 4:44:21 PM

De nombreux secteurs peinent à trouver des professionnels qualifiés. C’est par exemple le cas du numérique. Pour parvenir à attirer un lead développeur talentueux, une startup devra faire l’effort de se démarquer de la concurrence ! Et le défi se corse quand il faut en embaucher plusieurs en même temps pour accompagner la croissance de l’entreprise. Pour répondre à ce type d’enjeu, un métier venu tout droit de la Silicon Valley se développe dans l’Hexagone depuis quelques années.

Le Talent Acquisition Manager - responsable de l’acquisition de talents en français - incarne une nouvelle approche de la fonction RH. À mi-chemin entre les RH et le marketing, il combine des compétences techniques et relationnelles bien spécifiques. Dans cet article, nous vous livrons une présentation de ce métier d’avenir et du parcours à privilégier pour y parvenir.


Le Talent Acquisition Manager, savoir-faire technique et vision stratégique

Pour bien embaucher, il ne suffit plus de pourvoir les postes vacants ! Le Talent Acquisition Manager s’intéresse à la stratégie d’ensemble et utilise de nombreux outils pour améliorer aussi bien l’image de l’entreprise que le processus de recrutement. Son champ d’action est par définition très large. Il est ainsi amené à :

Valoriser la marque employeur afin de développer le recrutement « entrant » (appelé généralement Inbound Recruiting) en pilotant des campagnes de marketing, de publicité, de parrainage ou de cooptation…

• Améliorer la détection des talents (sourcing) grâce au numérique. Pour ce faire, le Talent Acquisition Manager utilise les réseaux sociaux, les job boards, le big data, etc… et des leviers comme les partenariats avec des écoles et universités, ou la participation à des événements…

• Collaborer avec d’autres recruteurs, par exemple avec un cabinet externe (appelé généralement outsourcing).

• Superviser et optimiser les parcours de candidature, que ce soit pour favoriser la rétention des bons profils ou pour réduire les coûts.

• Mener une veille sur le secteur de l’entreprise et sur les évolutions des ressources humaines.

• Identifier et analyser des indicateurs clés (KPI), afin de mesurer l’impact des actions et d’orienter la stratégie d'engagement des talents.

• Participer à la construction du projet d’entreprise en menant une réflexion sur l’identité de marque et le modèle managérial, en anticipant les besoins de demain, en favorisant l’enrichissement et la diffusion de la culture d’entreprise.

• Développer l’approche appelée human centric, car l’humain est évidemment au cœur du recrutement et qu’il constitue notamment un facteur déterminant pour séduire les candidats Millenials.

 

Quelles études faut-il suivre pour devenir Talent Acquisition Manager ?

Plus de la moitié des Talent Acquisition Managers viennent d’écoles de commerce.


Forcément polyvalent, le Talent Acquisition Manager doit combiner des compétences à la fois business et humaines. Il devra ainsi avoir un excellent relationnel et une grande capacité d’écoute. Une très bonne connaissance du fonctionnement d’une entreprise et des stratégies commerciales sera aussi nécessaire.

Selon une étude réalisée par Stuart en 2018, plus de la moitié des Talent Acquisition Managers viennent ainsi d’écoles de commerce. Seulement 26 % ont suivi un cursus spécialisé en RH. Il est aussi possible de devenir Talent Acquisition Manager après des études dans la communication. En effet, 75 % des professionnels interrogés citent ce domaine dans leurs tâches principales.

S’il n’y a pas de parcours type, la meilleure option semble cependant d’opter pour un MBA (Master en administration des affaires) avec une spécialisation en ressources humaines.


Talent Acquisition Manager : un poste stratégique et une voie d’avenir

On attend, en somme, d’un Talent Acquisition Manager de sortir des sentiers battus !


L’embauche des bons profils est central dans la réussite d’une aventure entrepreneuriale, et le Talent Acquisition Manager occupe donc un rôle clé. Si les conditions peuvent être très différentes d’une entreprise à l’autre, la rémunération annuelle moyenne d’un TAM en France est estimé à près de 51 000 € par le site d’emploi Glassdoor.

Comme il s’agit d’un métier récent, on trouve encore beaucoup plus d’offres d’emploi avec l’intitulé traditionnel de « recruteur ». Une recherche sur LinkedIn permet tout de même de recenser plusieurs centaines d’entreprises qui recherchent spécifiquement un Talent Acquisition Manager… et ce n’est sans doute que le début, car le poste représente le futur du métier. Le Talent Acquisition Manager incarne en effet à lui tout seul la transformation en profondeur que le numérique et le digital ont entraîné dans le secteur RH.

Pour découvrir les métiers du futur, n'hésitez pas à faire un petit tour par ici.

Selon une étude réalisée par Manpower, seulement 26% des recruteurs explorent des stratégies d’embauches alternatives. Et pour cause, on attend, en somme, d’un Talent Acquisition Manager de sortir des sentiers battus ! Il ou elle doit prendre à bras le corps de façon bien plus qualitative l’ensemble du processus de recrutement dans l’entreprise. En d’autres termes, le TAM doit faire preuve de capacité à innover en proposant de nouvelles méthodes pour acquérir des talents. Il ou elle doit mettre en valeur la marque employeur de l’entreprise et surtout donner envie aux candidats de travailler dans son entreprise. L’objectif est de divulguer le sentiment que le poste en question leur permettra de développer leurs compétences.

En effet, une étude publiée en 2016 par Gallup intitulée « How millennials want to work and live » souligne l’idée selon laquelle les jeunes d’aujourd’hui ne recherchent pas forcément un environnement de travail cool, mais un job capable de développer leurs compétences, avec du sens, et dont ils comprennent vraiment l’impact. Le plus important pour les 15-30 ans est ainsi de trouver un job qui leur permettra de s’accomplir dans leur vie.

A ce propos, nous avons rédigé dans un article de blog un Top 10 des entreprises qui font de la promotion interne une valeur centrale.


En conclusion

La position du Talent Acquisition Manager est à la fois très large et centrale, car il est un relai essentiel pour l’entreprise. Ainsi, le Talent Acquisition Manager est bien plus qu’un simple maillon dans le processus de sélection de candidats. Son rôle est clé car il doit être polyvalent et montrer de réelles compétences humaines, relationnelles, et commerciales. C’est lui qui véhicule auprès des candidats l’image de l’entreprise, dont il doit en permanence faire rayonner la marque employeur.


photo de profil

Article écrit par Marianne

Lire d'autres articles écrits par Marianne

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !

Articles similaires

5 conseils pour surmonter le blues de l’automne

Chaque année, quand l’été s’en va, l’automne installe ses nouvelles couleurs. Pourtant, beaucoup sont chamboulés par ce changement de saison. Comment vaincre le blues de l’automne ?

  • 5 mn de lecture
Lire l'article

Admissions parallèles : pourquoi intégrer une grande école après la fac ?

Faire une grande école vous fait rêver, mais vous ne vous sentez pas l'envie de partir en classe prépa ? Pourquoi ne pas passer par la fac via les passerelles ? Voici nos conseils !

  • 6 mn de lecture
Lire l'article

Comment faire pour rédiger un super rapport de stage ?

Rédiger son rapport de stage est un moment souvent redouté, que l'on repousse jusqu’à la dernière minute. Quelle méthodologie appliquer pour exceller ? Comment éviter les erreurs classiques ?

  • 7 mn de lecture
Lire l'article