Recruteurs : comment attirer leur attention ? | PrePeers
Naviguer dans le site
Cookie Cookie
PrePeers respecte vos données personnelles
PrePeers utilise des cookies pour fournir, gérer et améliorer l'expérience de ses visiteurs et de ses utilisateurs.
Si vous acceptez, le contenu de votre navigation sera adapté en fonction de votre activité sur les services PrePeers comme la recherche de cours particuliers, d'écoles ou d'offres d'emploi.
Vous pouvez les accepter ou retirer votre consentement à tout moment.
Ces préférences s'appliquent uniquement à notre site.
Voir plus
Image de fond de l'article Image de l'article du blog de Prepeers écrit par Inès: Comment être visible aux yeux des recruteurs ?

Comment être visible aux yeux des recruteurs ?

Des centaines de jeunes diplômés tout aussi qualifiés que vous lorgnent le poste que vous convoitez. Il va donc falloir vous démarquer pour être remarqué. Mais rien ne sert de se battre si l’on n’a pas les bons outils… Alors voici quelques conseils pour bien préparer votre candidature et augmenter votre visibilité.

Horloge6 minutes de lecture

HorlogePublié le 2/26/2020 8:45:03 AM

Première étape : être visible sur les réseaux sociaux


Ils sont devenus incontournables. Utiles pour vous présenter comme pour vous démarquer, les réseaux sociaux seront de précieux alliés pour votre recrutement.  

      

1. Faites le ménage dans vos réseaux


Pour commencer, de toute évidence : assurez-vous que vos différents réseaux sociaux sont « clean » avant de postuler à une offre. Il y a fort à parier que le ou la chargé(e) des ressources humaines fasse une recherche à partir de votre nom. Il ne vaut mieux pas qu’il tombe sur les photos de votre dernière soirée mojito... Ni sur un statut Facebook où vous médisiez sur votre ancien boss...


Pour vous assurer que tout est sous contrôle, épluchez les publications de tous vos comptes et veillez à ce qu’ils soient bien paramétrés. Histoire de verrouiller ce qui doit l’être. Sur Twitter et LinkedIn, relisez bien votre « bio » et votre présentation : c’est l’occasion de chasser les dernières « coquilles » qui pourraient traîner ! Pensez aussi à actualiser vos formations.

 

Un conseil : pour faire plus simple, différenciez vos comptes pro et perso. Le compte personnel, sous un pseudo, difficilement repérable par les recruteurs ; et le compte professionnel, sous votre vraie identité, qui vous servira de vitrine. N'hésitez pas à consulter notre article : Comment se faire repérer par un recruteur sur LinkedIn ?

 

2. Soignez votre communication 


Vos réseaux sociaux sont l’image que l’on a de vous. Alors de la même manière que vous choisiriez un beau costume pour un entretien d’embauche, choisissez de bien communiquer sur la toile. 


Vous avez un Instagram ? Eh bien soignez vos publications, y compris dans la rédaction, et gare aux fautes d’orthographe ! Montrez que vous êtes un utilisateur actif… mais pas compulsif, on pourrait croire que vous êtes accros aux réseaux sociaux.


Si cela représente trop d’investissement pour vous, alors faites le tri pour limiter votre présence à un ou deux réseaux, peu chronophages (pas Twitter, donc).


Et si vous n’êtes pas encore sur les réseaux sociaux, il va falloir essayer de vous y mettre quand même… Au minimum avec un compte LinkedIn. 

 

3. Soyez incollable sur l’entreprise que vous convoitez


Être visible, c’est aussi être audible ! Et pour être entendu, il faut utiliser le bon message. Adaptez donc votre candidature. En effet, adressez-vous à lui en montrant que vous connaissez l’entreprise qui vous intéresse. N’hésitez pas pour cela à prendre exemple sur son actualité récente. Soyez au courant du dernier événement qu’elle a organisé, du dernier produit qu’elle a lancé, de sa dernière campagne de publicité, etc. Ce sont des cartes que vous pourrez jouer dans votre lettre de motivation. 

 

Oser la candidature personnalisée 


On y arrive ! Après avoir bordé le terrain, il faut s’atteler à la candidature elle-même. 

 

1. Dépoussiérez la lettre de motivation 


Même si cela vous paraît démodé, la lettre de motivation reste un classique à ne pas négliger. À vous de réinventer l’exercice pour en faire une qui vous ressemble ! 


Elle doit permettre à votre futur employeur de mieux vous connaître. Alors personnalisez-la. Vous avez déjà pris les informations sur l’entreprise que vous convoitez, utilisez-les. Fuyez les formules toutes faites et privilégiez l’authenticité. Par exemple, mettez en avant ce qui vous passionne. Citez une anecdote qui aurait déclenché votre envie de faire ce métier, parlez de votre caractère… 

 

Autre conseil : trouvez une accroche à votre lettre de motivation, comme un chiffre percutant, une citation qui vous ressemble, ou un fait d’actualité. Cela retiendra d’emblée l’attention de votre recruteur et lui donnera envie de (vraiment) la lire. A ce propos, n’hésitez pas à consulter notre article de blog pour savoir comment rédiger une lettre de motivation parfaite.

 

2. Créez un CV au design original 


Fini la monotonie du traditionnel CV chronologique. Place aux couleurs, aux vidéos, et même aux objets. Oui, la tendance est au CV créatif. Ou comment transformer un exercice rébarbatif en moment fun ! 


On dispose de beaucoup d’outil de création graphique ou de PAO (publication assistée sur ordinateur) y compris pour les débutants, gratuits et accessibles en ligne (par exemple Canva, Scribus, Desygner). Profitez-en ! Les couleurs, les formes, les symboles apportent du « peps » et guideront le regard de votre lecteur.


Dites-vous bien qu’on ne passera que 10 secondes sur votre CV. Ce temps de lecture est concentré à 80 % sur votre nom, votre poste actuel, votre poste précédent, votre formation et votre période d’inactivité. À bon entendeur… 

 

Misez aussi sur un CV en vidéo ! Ça demande un peu de travail mais c’est techniquement accessible à tous. Et surtout, ça fait vraiment la différence, car cela dévoile de vous bien plus que votre expérience professionnelle ou vos diplômes. 


On vous donne quelques (bons) exemples de CV en vidéo en fin d’article ! 

Enfin, plus insolite : le CV objet. Parmi ceux qui ont fait le buzz : le CV cookie (oui, un vrai cookie), le CV ballon de foot, ou la bouteille de vin. 

 

3. Se déplacer ou faire un envoi postal 


Indéniablement, c’est un atout ! Alors osez entreprendre. Vous pouvez vous présenter de manière spontanée et s’il ne peut ni vous recevoir ni vous saluer, insistez auprès de son secrétariat pour lui faire passer le message de votre venue et pensez bien à laisser vos coordonnées.  

Si vous ne pouvez pas vous déplacer, optez pour l’envoi de votre profil par voie postale. Un courrier, de par sa rareté, attirera davantage l’attention qu’un énième mail noyé dans une boîte pleine à craquer. 

 

4. Multiplier les rencontres 


Il y a encore une façon d’être visible : se trouver au bon endroit dès que l’occasion se présente (dans la vraie vie). 


L’entreprise que vous aimeriez intégrer est présente sur un salon, une manifestation, un congrès ? Allez-y. Tentez de rencontrer des gens même si ce n’est pas directement votre recruteur, faites-vous connaître. 


Le bon plan : repérer les afterworks et soirées de recrutement et/ou de networking. De nombreuses entreprises ont recours à ce type d’événements pour recruter. 


En conclusion


Vous voilà fin prêt pour mener à bien cette opération commando recrutement ! Vous avez désormais toutes les cartes en main pour vous différencier des autres candidats, et a fortiori, décrocher le job qui vous fait de l’œil...

 

BONUS

Exemples de CV en vidéo :

https://www.youtube.com/watch?v=r9Rjjtg3wHc

https://www.youtube.com/watch?v=5hD7cZkqNs0

https://www.youtube.com/watch?v=AAl8iKv9DjY

https://www.youtube.com/watch?v=fqYypCRuocM




photo de profil

Article écrit par Inès

Lire d'autres articles écrits par Inès

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !

Articles similaires

Réorientation : 6 raisons de ne pas avoir peur de changer de voie

Chaque année, plus de 100 000 étudiants remettent en cause leur parcours académique et décident de changer d’orientation. Doit-on avoir forcément peur de changer de voie, quitte à tout plaquer ?

  • 6 mn de lecture
Lire l'article

Comment surmonter un échec en 3 étapes ?

Les échecs nous en apprennent plus que les succès. Pourtant, il n’est pas toujours facile de surmonter un échec. Comment faire en 3 étapes ?

  • 7 mn de lecture
Lire l'article

Le soutien scolaire est-il un bon moyen pour réussir à l’école, au collège ou au lycée ?

Selon un rapport rédigé par Xerfi, 1 enfant sur 6 en France, de la classe du CP à la terminale, a recours au soutien scolaire. Pourquoi les Francais sont-ils si demandeurs ?

  • 6 mn de lecture
Lire l'article