Votre navigateur ne reconnaît pas les scripts.
×
×

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation des cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt.

Image de l'article du blog de Prepeers écrit par Inès: Pourquoi faut-il faire du bénévolat dans une association caritative ?

Pourquoi faut-il faire du bénévolat dans une association caritative ?

Près de 16 millions de Français donnent de leur temps au travers d’une association. Pour quelles raisons sont-ils si nombreux à faire du volontariat ?

Horloge 5 minutes de lecture
Calendrier Publié le 29/01/2020

Quand on est étudiant, on a des cours, des soirées, mais aussi et surtout du temps libre. En clair, c’est la période idéale pour faire du bénévolat ! D’autant plus qu’en France, ce ne sont pas les structures associatives qui manquent. Aujourd’hui, on estime à 1,3 million le nombre d’associations en activité, avec 70 000 associations nouvelles créées chaque année, d’après les chiffres officiels. Une véritable richesse sociale par rapport à d’autres pays où trouver ne serait-ce qu’un centre de récupération alimentaire s’avère être un véritable parcours du combattant. Alors, si tu es étudiant, profite de cette opportunité pour devenir à ton tour bénévole ! Et si tu hésites encore, voici trois bonnes raisons de t’engager !


S’engager pour s’investir dans sa citoyenneté

Un Français sur 4 serait bénévole au sein d’une association.


D’après une étude gouvernementale, un Français sur 4 serait bénévole au sein d’une association, dont 21 % des jeunes. L’engagement associatif a connu une forte progression entre 2010 et 2016, notamment chez les jeunes de moins de 35 ans où l’augmentation a été de 33 %. Cette croissance phénoménale corrobore avec l’augmentation de l’implication des jeunes dans la vie politique française. Presque tous rêvent d’un monde meilleur, d’un monde solidaire pour tous les êtres humains, les animaux et les végétaux.


Devenir bénévole signifie avant tout lutter pour une cause qui te tient à cœur afin de faire évoluer les mentalités et faire bouger les choses. Avec les enjeux actuels, beaucoup préfèrent agir d’eux-mêmes. Ils rejoignent alors les rangs d’’associations à but non lucratif telles que 30 millions d’amis, Greenpeace ou encore Les Restos du cœur. Sans oublier les nombreuses assoc’ locales qui attendent après de nouvelles recrues. Cet engagement citoyen humanitaire se retrouve dans l’ensemble des causes défendues par la multitude des associations.


L’engagement permet donner du sens à ses actions

Il ne faut pas oublier que la fraternité est l’un des piliers de notre République.


En tant que lycéen ou universitaire, on a souvent l’impression de ne pas vraiment savoir où l’on va et d’être un peu perdu. Intégrer une association caritative permet d’apporter des réponses à cette quête de sens. Il n’y a rien de mieux que de se lever le matin avec le sentiment d’avoir accompli de bonnes choses, et ce, continuellement.


Attention : il ne faut pas non plus oublier que la fraternité est l’un des piliers de notre République. Il est donc de notre devoir de nous entraider et de venir en aide aux plus démunis. Ces structures associatives sont de bons moyens de fédérer des citoyens autour d’une cause commune. Et sois-en sûr, opérer au sein d’un centre caritatif te fera rencontrer des milliers de belles personnes avec des valeurs incroyables !

N'hésitez pas à consulter notre article : 5 habitudes à prendre pour réussir sa journée.


Devenir bénévole pour s’enrichir de nouvelles expériences professionnelles

Justifier d’une expérience de volontariat est donc un véritable plus pour ton insertion professionnelle.


Bien que le travail soit effectué bénévolement, tu intègres une structure professionnelle. La hiérarchie y est présente et tu dois répondre à des tâches assignées par ton supérieur. Cela permet aux étudiants de mettre un premier pied dans le monde du travail et de découvrir le fonctionnement d’une structure associative.


D’autant plus que les entreprises sont de plus en plus à la recherche d’expérience professionnelle chez les nouvelles recrues. Or, lorsque tu es étudiant, il peut parfois être compliqué de répondre de plusieurs années de travail… Ce qui est tout à fait logique, on te rassure. Pour pallier ce manque, beaucoup de recruteurs s’intéressent au parcours associatif des jeunes demandeurs d’emploi. Justifier d’une expérience de volontariat est donc un véritable plus pour ton insertion professionnelle.

N'hésitez pas à consulter notre article : Comment entreprendre un projet en 5 étapes ?


Et si cette expérimentation est tant recherchée, ce n’est pas uniquement parce qu’elle fait beau sur un CV. Le travail en tant que bénévole permet aux étudiants d’acquérir de nombreuses connaissances et compétences. D’un côté, ce genre de mission permet d’acquérir des soft skills comme l’empathie, l’ouverture d’esprit ou encore l’engagement pour des causes qui tiennent à cœur. De l’autre, donner de son temps bénévolement quand on est étudiant permet d’acquérir des hard skills relatives à la structure dans laquelle on a travaillé. Ces dernières peuvent aussi être en lien direct avec son domaine d’étude. Par exemple, si tu veux devenir infirmière, tu peux t’engager pour la Croix-Rouge afin de secourir ceux qui en ont le plus besoin. Si tu fais des études pour devenir professeur, tu peux donner gratuitement des cours du soir à des personnes en décrochage scolaire. N’hésite pas à consulter l’annuaire des associations pour trouver celle qui correspondra à ta filière : https://annuaire-association.com/caritatif-et-benevolat/.


En conclusion


La vie étudiante à l’emploi du temps allégé est en parfaite adéquation avec la vie associative. Nombreuses sont alors les raisons qui poussent ces jeunes à être volontaire : convictions politiques, personnelles ou professionnelles. Les étudiants sortent généralement grandis de leur expérience associative. Toutefois, il s’agit d’un véritable engagement. Des dizaines de personnes compteront sur toi, si ce n’est plus. Alors, pose-toi les bonnes questions et sois sûr de toi quand tu te lances ! Et si comme 70 % des Français de moins de 60 ans, tu crains de manquer de temps, sache que tu as généralement le choix de tes horaires ! Quelques petites heures par semaine ou par mois.



Photo de profil de l'auteur
Article écrit par Inès